Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Accueil > Information > Actualités et événements > Actualités > 13 conseils pour diminuer la consommation énergétique d'un data center.
Navigation
  Conseils pour Data Center

13 conseils pour vous aider à réduire les dépenses liées à vos data centers


Auteur : Dan Hyman (Custom Mechanical)


La climatisation constitue, pour une entreprise, le premier poste de ses dépenses en énergie et peut avoir même des conséquences significatives sur ses résultats. Trouver une solution adaptée à ses besoins n’est pas chose aisée. Que vous soyez en train de concevoir un nouveau data center ou de modifier un data center existant, il existe quelques solutions très simples pour réduire les dépenses énergétiques liées à la climatisation. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour diminuer les factures de consommation électriques liées au refroidissement. Et cela, à tout moment.


Si vous installez un nouveau data center, voici des conseils pour réduire la consommation de la climatisation :

1. Concevez votre data center de façon à ce qu’il puisse supporter des températures élevées et choisissez des armoires et des châssis en conséquence.

Des températures élevées vous permettent généralement de régler votre système de chauffage/climatisation de manière plus efficace. En réalité, la consommation d’énergie est plus importante lorsqu’il s’agit d’obtenir une température de 15 °C plutôt qu’une température de 20 °C. Augmenter le niveau de température de votre data center peut avoir des conséquences néfastes sur les coûts.

2. Économiseurs/récupérateurs = refroidissement naturel.

Les pompes à chaleur air et eau tirent parti des conditions météorologiques et fournissent un système de refroidissement naturel lorsque le temps est doux et humide. La plupart des climats offre un nombre significatif d’heures où le refroidissement naturel peut être utilisé. L’historique des données climatiques est facilement disponible pour la plupart des zones géographiques. Dans son exploitation la plus simple, le refroidissement naturel fonctionne par l’apport d’air extérieur dans le data center lorsque le temps est suffisamment frais pour fournir du froid. Par exemple, lorsque la température extérieure est de 10 °C – au lieu de refroidir l’air qui vient des allées chaudes, le système soufflera de l’air à 10 °C dans les allées froides. Cela permettra aux compresseurs et aux refroidisseurs de passer en veille et par conséquent d’économiser beaucoup d’énergie. D’autres formes de refroidissement naturel consistent à utiliser des réserves d’eau à côté des bâtiments avec des centrales de refroidissement.

3. Investissez dans des équipements de climatisation alternatifs offrant de meilleurs rendements.

Les systèmes traditionnels de climatisation/ventilation utilisés dans les salles serveurs d’ancienne génération ne sont pas assez efficaces pour les data centers modernes. Les matériels de climatisation d’ancienne génération sont généralement constitués d’un ventilateur inefficace et d’un compresseur, issu de technologies dépassées. Aujourd’hui, on peut facilement trouver des équipements consommant moitié moins que les anciens systèmes. Consultez des entreprises qui innovent dans ce domaine.

4. Ne gaspillez pas l’énergie et investissez dans de nouveaux systèmes d’humidificateurs.

Les humificateurs à infrarouge qui génèrent de la vapeur et sont utilisés dans les data centers traditionnels ne répondent pas aux besoins des data centers modernes. Les systèmes traditionnels fonctionnent sur le principe de l’eau portée à ébullition pour absorber le flux d’air. Porter l’eau à ébullition utilise beaucoup d’énergie tout comme le refroidissement pour faire diminuer la température dans une pièce . Il existe des types d’humidificateurs par pulvérisation ou par atomisation qui utilisent très peu d’énergie et produisent du froid au lieu d’ajouter de la charge thermique dans la pièce.

5. Investissez dans un logiciel de simulation thermique et écoulement des fluides (CFD model)

Une étude faite à partir d’un logiciel 3D d’analyse dynamique des fluides peut mettre en évidence des zones à problème et suggérer des solutions en amont de la construction. Des sociétés ou des ingénieurs conseils indépendants spécialisés en mécanique des fluides peuvent fournir ce type de prestations. Un plan du bâtiment est chargé dans le logiciel et confronté à un système de climatisation modelisé. L’ordinateur crée un modèle 3D dans lequel sont simulés les flux d’air et les gradients de température. Il est possible d’apporter des modifications à la densité, l’organisation de l’espace et la distribution de l’air pour trouver les solutions plus rentables.

6. Faire le choix de la flexibilité pour économiser beaucoup.

Un data center conçu intelligemment doit permettre une gestion flexible de l’espace, une grande densité de baies ainsi que le contrôle de la température. Si vous anticipez la flexibilité de votre data center dès sa conception, vous économiserez du temps, de l’énergie et de l’argent dans le futur. Intégrer la flexibilité au moment de la conception signifie aussi de prévoir des zones haute densité ou des espaces supplémentaires dans le futur.

7. Recherchez différents types de systèmes.

Les climatiseurs traditionnels sont désormais remplacés par des appareils monoblocs ainsi que par des systèmes centraux de circulation d’air. Cette tendance a commencé il y a quelques années alors que la densité des salles serveurs augmentait. Cette croissance des besoins de climatisation a mis en lumière la quantité – et le gaspillage – d’énergie des systèmes de technologie traditionnelle.


Voici quelques asctuces pour améliorer le refroidissement de votre data center actuel :

1. Passez au 3D – investissez dans un modèle CFD.

Un logiciel informatique 3D de modélisation de la dynamique des fluides (CFD) peut mettre en évidence des zones à problème et suggérer des solutions. Ce modèle ne peut pas être meilleur que les donnnées qui lui sont fournies, donc préparez-vous à faire une étude détaillée de votre espace.

2. Réchauffez la pièce – augmentez sa température.

La plupart des serveurs peuvent supporter des températures d'entrée assez élevées. En augmentant la température de votre espace, vous permettez aux équipements existants de fonctionner plus efficacement.

3. Égalisez mieux la densité des baies.

Déterminez si les densités sont concentrées dans certaines zones spécifiques. Mieux les répartir peut suffire à corriger le problème. Si votre problème est circonscrit à une zone précise du centre serveur, il se pourrait que la densité de cette zone soit anormalement élevée et que mieux la répartir autour puisse résoudre les soucis.

4. Considérez de refroidir des zones par confinement.

Il est envisageable d’adapter des systèmes de climatisation par travée ou en partie haute dans un datacenter en exploitation pour y apporter un refroidissement supplémentaire.

5. Installez des variateurs de débit et des contrôleurs de pression sur les systèmes de climatisation.

Les variateurs de débit (VFD) servent à moduler le flux d’air des unités de climatisation. Le contrôle de la pression frontale réduit significativement la consommation en énergie du compresseur. Ces dispositifs diminuent effectivement la capacité des équipements quand les charges sont réduites ; cette abaissement se traduit en économie d’énergie. Les deux dispositfs peuvent être installés avec un minimum de perturbations et n’importe quel prestatire de service compétent peut adapter ces dispositifs sur vos équipements existants.

6. Aidez les contrôleurs à s’accorder sur une base globale.

Les unités pourvues de contrôleurs indépendants sans capacité de communication ont souvent tendance à se combattre de telle sorte que l’une sera en phase de déshumidification alors que l’autre sera en phase d’humidification. Il est relativement aisé de changer cela afin que les conditions de l’eapace dictent comment les unités doivent se comporter. Tout prestataire compétent peut retravailler la logique de contrôle pour s’assurer que les unités réagissent bien en fonction des conditions de la salle sans se contrarier mutuellement.



Share |