Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Accueil > Information > Actualités et événements > Actualités > Caméras analogiques ou caméras sur IP
Navigation
 

Caméras analogiques ou caméras IP :
comparatif en 12 points

Caméras analogiques ou caméras IP : comparatif en 12 points

Si vous envisagez de basculer vers un système de caméras de surveillance sur IP, prenez ces 12 points en compte.

Une caméra analogique est une caméra traditionnelle utilisée dans les systèmes de CCTV. Elle envoie la vidéo par câble sur des magnétoscopes ou des enregistreurs numériques. Les caméras IP sont des caméras entièrement numériques qui peuvent envoyer les signaux sur du câble pour leur stockage dans le réseau. De nombreux systèmes de vidéosurveillance sont aujourd’hui des systèmes mixtes qui incorporent à la fois des composants analogiques et numériques.

1. Qualité vidéo

Les caméras IP offrent globalement une plus haute qualité d’image que les caméras analogiques. Elles offrent plus de plages de site vidéo, comme champ de vision large ou réduit, et de meilleures capacités de zoom. De plus, comme elles transmettent des signaux tout numériques, elles offrent bien plus de détails, ce qui les rend meilleures pour la reconnaissance faciale ou la détection des plaques minéralogiques.

Les caméras analogiques ont généralement une moindre qualité vidéo que les caméras IP mais se comportent mieux en faible éclairage. Les caméras analogiques offrent moins de plages de sites et n’ont pas la clarté de zoom des caméras IP. Si vous zoomez sur des images analogiques, vous obtiendrez une image dégradée, avec plus de grain. Ce n’est pas ce que montrent les séries policières à la télévision. Si vous utilisez une caméra analogique, vous ne reconnaîtrez pas le visage des suspects en zoomant.

2. Résolution

En général, les caméras numériques offrent des résolutions de 6 à 20 fois supérieures à celles des caméras analogiques.

Les caméras analogiques sont limitées aux résolutions des normes NTSC et PAL, soit 720 x 480 (NTSC) ou 720 x 575 (PAL), soit 0,4 mégapixel (4CIF). La résolution des caméras analogiques va de 420 à 700, ce qui peut donner des images bien nettes avec le haut de gamme.

Les caméras IP offrent des résolutions qui vont de 1,3 à 5 mégapixels (2 560 x 1 920) en transmission compressée et encodée. Cela vous laisse la possibilité de couvrir une bien plus large zone de vue ou d’obtenir une image bien plus détaillée en zoomant sur des zones de largeur réduite.

3. Média de transmission

Les caméras analogiques traditionnelles utilisent du câble coaxial. Elles peuvent aussi transmettre sur câble à paires torsadées ou en connexion sans-fil, mais cela mène à une résolution inférieure.

Les caméras IP fonctionnent aussi sur paires torsadées, câble coax et avec des connexions sans‑fil .

4. Capacités PoE

L’un des avantages des caméras IP est qu’elles peuvent être alimentées par le câble à paires torsadées, ce qui évite les soucis liés au câblage électrique.

Les anciennes caméras analogiques ne peuvent pas être alimentées en PoE.

5. Sans-fil

Connecter des caméras IP par réseau sans‑fil peut se révéler une solution très pratique dans des zones où tirer du câble serait trop difficile ou trop coûteux. Le sans-fil peut aussi servir dans les bâtiments où il n’est pas pratique ou pas du tout possible de tirer des câbles, comme dans des bâtiments historiques.

6. Distance

Les caméras analogiques peuvent envoyer la vidéo sur câble à paires torsadées jusqu’à 1,5 kilomètre de distance et jusqu’à 300 mètres sur câble coaxial. Toutefois, la transmission analogique perdre en clarté avec l’augmentation de la distance et quand le signal est converti d’un format à l’autre.

Les caméras IP peuvent envoyer la vidéo numérique jusqu’à 100 mètres sur câble Ethernet à paires torsadées et sans limite de distance sur réseaux IP. Comme les images sont numériques, elles conservent 100% de leur clarté sur de longues distances et quand le signal est converti entre différents formats.

7. Intelligence et possibilités d’administration

Les caméras IP offrent une intelligence du réseau et une capacité d’être administrées à distance. Elles peuvent envoyer les images et différentes parties de l’image au fil de l'eau (streaming), vers différents destinataires en même temps. Elles peuvent réaliser des tâches effectuer des tâches complémentaires, comme l’envoi d’un message quand elles détectent un mouvement.

8. Facilité d’installation

Les caméras analogiques demandent plus de câblage que les caméras IP. Par exemple, elles ont besoin d’un câble séparé pour contrôler les fonctions d’orientation et de zoom (PTZ). Si le son est pris en charge, il leur faut encore un autre câble. Une caméra analogique peut nécessiter trois câbles séparés : alimentation, audio, vidéo.

Les caméras IP peuvent utiliser un seul et même câble pour l’alimentation, la vidéo, le son et les signaux de contrôle.

9. Sécurité

Les caméras analogiques sont bien plus vulnérables aux failles de sécurité parce que les flux vidéo peuvent être physiquement interceptés et qu'il est possible de dérober les bandes et les enregistreurs. En outre, les flux vidéo analogiques ne sont pas chiffrés.

Les caméras IP rendent les données plus difficiles à intercepter. Elles chiffrent et compriment les données avant leur transport sur l’internet jusqu'à votre serveur et elles prennent en charge les VPN.

10. Fiabilité

Les caméras de surveillance analogiques existent depuis plus d’un demi-siècle et leur fiabilité s’est accrue au fil du temps.

Les systèmes IP sont fiables grâce au chiffrement et à la compression des données. Leur fiabilité est la hauteur du réseau, même s’il est possible de mettre en place des systèmes de secours pour réduire les coupures.

11. Extensibilité

Les caméras IP offrent plus de capacités d’extension et de modularité que les caméras analogiques car leur câblage est moins complexe. Il est cependant encore possible de réduire l’impact de l’infrastructure de câblage quand vous migrez vers des caméras IP, en utilisant des convertisseurs et des extenders.

12. Coûts

On considère que les systèmes de caméras IP sont plus onéreux parce que le coût des caméras IP est supérieur à celui des caméras analogiques, même s’il baisse de façon continue. Mais le coût global peut se révéler inférieur aux prévisions du fait des coûts inférieurs du câblage, du matériel d’enregistrement et de la main d’œuvre.

Il est encore possible de diminuer les coûts en installant des caméras IP sur l’infrastructure de câblage existante grâce à l’emploi d’extenders et de convertisseurs de média.



Share |