Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Accueil > Information > Technique > Black Box explique > WAN > Multiplexage temporel sur IP (TDMoIP)
Navigation
 
Multiplexage temporel sur IP (TDMoIP)

Le multiplexage temporel sur IP (TDMoIP) est une technique de transport qui permet de déporter les applications classiques voix, données et images sur des infrastructures de réseau IP ou Ethernet de façon transparente.
Pour les applications voix, le TDMoIP gère les autocommutateurs privés traditionnels (y compris les fonctions propriétaires). Il prend en charge n’importe quel type de signalisation (RNIS, Q.SIG, SS7, etc.) et tous les débits modem/fax. Le TDMoIP prend aussi en charge de nombreux protocoles : ATM, Frame Relay, HDLC, RNIS, SNA, SS7, sync/async et X.25. Pour la vidéo, le TDMoIP gère les services H.320 (accès primaire) et H.324 (accès de base).
Outre sa polyvalence, le TDMoIP est plus simple et plus économique que le VoIP (voix sur IP). En bref, c’est l’idéal pour les entreprises et les opérateurs de télécommunications.

Mode de fonctionnement
Les passerelles pour TDMoIP, comme les multiplexeurs IP multi-entrées, reçoivent d’abord un flux de données au niveau de leur interface T1/E1 ou voix analogique. Là, le flux est divisé en paquets de taille fixe et doté d’un en-tête IP. Ces paquets sont ensuite transmis sur le réseau IP à la passerelle de l’extrémité réceptrice. La passerelle réceptrice reconstitue le flux de données (suppression de l’en-tête IP et concaténation des paquets) et régénère l’horloge. Le flux est alors transmis à sa destination, où il arrive sur l’interface T1/E1 ou voix analogique standard.

TDMoIP ou VoIP
Les technologies TDMoIP et VoIP assurent toutes deux la convergence : combinaison d’au moins deux techniques distinctes (comme la transmission voix/données sur le même réseau). Mais la technologie TDMoIP est bien plus puissante. Le TDMoIP utilise des technologies standard reconnues, comme T1 et IP. Le VoIP exploite des protocoles inédits et évolutifs, comme H.323, MGCP et SIP.
Le VoIP vous force à mettre à niveau tous vos autocommutateurs existants, ce qui perturbe vos activités. Avec le TDMoIP, vous pouvez utiliser vos autocommutateurs existants. Et comme le TDMoIP est transparent à la signalisation et aux protocoles, il est inutile de gérer des périodes de transition, comme avec le VoIP, pour changer de format de signaux.
Le TDMoIP vous permet de régler les tailles de paquet, alors qu’avec le VoIP, elles dépendent des échantillons de codec, et les délais augmentent au fur et à mesure que chaque échantillon est enregistré. Le temps de réponse s’allonge à chaque session voix. Les technologies TDMoIP et VoIP assurent toutes deux la convergence des technologies, ce qui réduit les frais d’administration, de câblage et d’équipement.
Cependant, le VoIP reste très complexe pour les applications de commutation de voix. Le TDMoIP est beaucoup plus intéressant, car il peut acheminer sur IP (protocole que vous utilisez certainement déjà) des signaux voix, données ou images par multiplexage temporel. Aucune mise à niveau onéreuse n’est nécessaire : vous faites vraiment des économies !
Share |