Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Navigation
 
Sources lumineuses fibre

Sources lumineuses de la fibre

Illustration d’un laser Illustration d’une diode LED
Le laser émet une lumière intense et suit un trajet étroit.

La LED produit une large faisceau lumineux.

Contrôler la fibre

Après chaque installation ou réparation d’un câble fibre optique, il est nécessaire d’effectuer un test de continuité de bout en bout. Vous pouvez aussi avoir besoin de tester un lien fibre optique déjà installé car il n’atteint pas les performances attendues.

Pour contrôler un câble fibre optique, vous devez le faire à l’aide d’une source lumineuse et d’un puissance-mètre puis comparer les résultats de test en évaluant la perte raisonnablement acceptable pour le câble ou le segment concerné. Cette perte estimée est appelée "perte théorique" Elle est calculée en tenant des pertes habituelles et ceci pour chaque  composant du lien fibre. : le câble lui-même, les connecteurs et les épissures s’il y en a. Si la perte mesurée excède de manière significative, c’est que le câblage présente un problème ; le plus souvent, il s’agit d’un problème lié aux connecteurs et aux épissures que du câble en lui-même.

Deux sortes d’émetteur optique

Une source lumineuse est utilisée pour injecter de la lumière pour tester un câble fibre optique. Il en existe de deux types : les LED (Light Emitting Diodes) et les lasers. Elles se différencient par les longueurs d’ondes émises et le type de câble à tester.

Les LED sont peu chères, faciles à utiliser, moins rapides, uniquement multimodes et produisent un faisceau plus large. Comme les LED produisent un faisceau moins concentré que les lasers et que leur puissance est inférieure aux lasers, elles sont plus difficiles à coupler avec les fibres, ce qui les limite aux fibres multimodes. Les LED procurent une moindre bande passante que les lasers et peuvent atteindre un débit maximal de 1 Gbit/s.

Les diodes laser, plus chères et plus rapides, s’utilisent sur fibre monomode ou multimode et leur faisceau est étroit. Les lasers peuvent atteindre un débit de 10 Gbits/s et plus.

Trois sortes de laser

Les trois sortes de laser utilisées dans les transmissions sur fibre optique sont les lasers Fabry-Perot, DFB (Distributed Feedback) et VCSEL (émission de surface à cavité verticale). Les lasers Fabry-Perot sont les plus polyvalents car ils fonctionnent sur fibre multimode et monomode. Les lasers DFB servent pour les applications à très longue distance sur fibre monomode. Les VCSEL peuvent gérer de très hauts débits. Elles servent en général uniquement sur fibre multimode, bien qu’elles puissent aussi prendre en charge la fibre monomode à 1310 nm.

Comme la source lumineuse employée pour le test devrait fonctionner avec la fibre à vérifier, ainsi que le puissancemètre optique, il est important de lire les caractéristiques de l’émetteur lumineux pour s’assurer qu’il fonctionne avec la fibre dont vous disposez (monomode ou multimode) et de la longueur d’onde utilisée.

Ne jamais regarder une source lumineuse en face !

Bien que les émetteurs fibre optique aient en général une trop faible puissance pour endommager gravement l’œil, certains de forte puissance peuvent endommager la rétine et provoquer des zones aveugles. Ne regardez jamais directement une source lumineuse ou au bout d’une fibre optique à moins d’être certain qu’elle est « noire ». Vérifiez toujours la fibre avec un puissancemètre ou un détecteur de trafic avant l’observer.

En savoir plus :
Localisateur de coupure optique et OTDR

 
Share |