Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Accueil > Information > Actualités et événements > Conseils d’achat : systèmes de commutation KVM
Navigation
 

Conseils d’achat :
systèmes de commutation KVM

Conseils d’achat : systèmes de commutation KVM

Trois erreurs courantes faites lors de l’achat d’un commutateur KVM

  1. Ne pas tenir compte des besoins futurs
    La plus grande erreur que vous pouvez faire à l’achat d’un commutateur KVM est de viser le coût le plus bas comme seul facteur, sans tenir compte des besoins futurs. Le commutateur KVM résoudra bien vos problèmes d’aujourd’hui. Lorsque cela se produit, les utilisateurs vont revenir se plaindre qu’ils ont acheté un nouveau système XYZ avec des fonctionnalités avancées A, B, C, D et E. Toutefois, le switch KVM d’origine n’a pas été conçu pour prendre en charge D et E. Ce type de question obligera l’administrateur soit à acheter une nouvelle solution KVM distincte, soit à configurer le système comme une entité séparée.

  2. Oublier les accessoires nécessaires
    Sur les systèmes plus complexes qui nécessitent des modules d’accès aux serveurs (adaptateurs situés à l’arrière de chaque PC ou serveur) et différents types d’accessoires pour le montage et l’accès, l’utilisateur peut se laisser abuser par une présentation marketing qui tente de lui vendre uniquement un switch sans mentionner qu’il doit acquérir des accessoires supplémentaires pour le faire fonctionner. Lors de l’achat de systèmes plus complexes, gardez à l’esprit qu’avec les switchs KVM qui utilisent un quelconque câblage CATx, il vous faudra acheter un autre appareil à connecter aux deux extrémités pour encoder/décoder les signaux.

  3. Problèmes de compatibilité
    Une autre erreur très commune est d’acheter différents matériels provenant de différents fabricants (commutateur KVM du fournisseur A, prolongateur KVM du fournisseur B, et un tiroir KVM du fournisseur C). Cela mène souvent à des problèmes. Lorsqu’ils en effectuent l’installation et la configuration initiales, 90% de ces utilisateurs se rendent très vite compte qu’ils vont rencontrer de nombreux problèmes de compatibilité. Chez Black Box, si nous proposons une solution qui inclut la connexion de plus d’un système, nous nous assurons de l’avoir au préalable entièrement testé et qualifié, de sorte que vous n’aurez pas à vous battre pour le faire fonctionner.



  4. Quels sont les éléments les plus importants à surveiller à l’achat de systèmes de commutation KVM ?

    1. Besoins des utilisateurs
      Les responsables informatiques doivent tenir compte du type de vidéo et de la résolution. Quel type de périphériques USB sera connecté ? Des périphériques HID tels que des claviers et des souris ? Si les claviers spécialisés sont nécessaires, le commutateur KVM doit être en mesure de passer l’émulation propre à CPU. Une autre question à se poser est de savoir si vous devez aussi connecter l’audio .

    2. Exigences liées aux unités centrales
      Quels types d’ordinateur souhaitez‑vous utiliser avec le switch KVM, et comment les raccorder (DVI, VGA, PS/2, USB, audio, etc.) ? Ces éléments sont importants. Connaître les types d’ordinateurs que vous envisagez d’acheter dans les cinq prochaines années vous aide à choisir un switch qui pérennisera votre investissement. Pour des switchs KVM, pensez au nombre d’ordinateurs ou de serveurs que vous prévoyez d’ajouter dans les mois et années à venir. Vous ne voulez pas équiper entièrement un switch KVM dès maintenant et ensuite vous rendre compte que vous devez vous passer à la taille supérieure ou trouver une solution complètement différente.

      Prenez aussi en compte la distance qui séparera les ordinateurs, serveurs et utilisateurs du switch KVM centralisé. Pour tout système ou utilisateur placé à plus de 5 mètres, pensez à utiliser une solution basée sur CATx où tous les ordinateurs et utilisateurs seront interconnectés via des câbles CATx standards. Les fournisseurs devraient poser ces questions aux utilisateurs finaux pour comprendre ce dont ils ont vraiment besoin et essayer de leur proposer des options qui pourraient leur faire économiser de l’argent en fin de compte.


    3. Quelles sont les options les plus courantes et comment décider laquelle est la meilleure ?

      Les switchs KVM de bureau disposent des options les plus courantes. Le marché propose de nombreux systèmes de différents fabricants. Toutefois, les switchs ne fonctionnent pas tous de la même façon. Le plus difficile à comprendre lorsqu’on regarde ce type de switch est l’écart de prix entre les différents switchs de bureau à quatre ports. Les prix peuvent varier de 60 € à 450 €.

      C’est en examinant les différentes options pour essayer de comprendre les écarts de prix, que vous allez sans doute remarquer des éléments majeurs qui ne sont pas forcément identifiables au premier coup d’œil. Parmi les différences entre ces types de commutateurs, figure la manière dont la vidéo est prise en charge, avec un canal EDID intégré ou la possibilité de programmer vos propres canaux. En programmant votre propre canal de EDID dans un switch d’entrée de gamme, vous pouvez facilement trouver des switchs KVM incapables de restituer correctement la vidéo (par exemple vidéo décalée, barres horizontales ou verticales, absence de vidéo oude signal, etc.).

      Pour choisir entre les deux types de switch, vous devrez également identifier le mode de fonctionnement de l’USB requis par l’application. Il est possible que le switch KVM à 60 € prenne uniquement en charge les claviers et souris USB HID ; si vous essayez alors de brancher une mémoire flash USB, une unité disque externe ou tout autre type de périphérique USB 2.0, il ne fonctionnera pas. En revanche, un switch KVM à 450 € devrait offrir toutes la gamme complète des fonctionnalités USB et pourrait même gérer l’émulation USB vraie.



      Demande de consultation gratuite

      Nous vous assisterons dans votre projet KVM et répondrons à toutes les questions relatives à votre application.

      Ingénierie d’application gratuite par Black Box

      Laissez nos experts vous guider vers la bonne solution. Nous prévoyons votre projet KVM avec vous, adaptée à vos besoins et votre budget.

      • Toujours la bonne solution parmi les différentes technologies KVM de notre gamme
      • Conseil, étude de projet et estimation des coûts
      • Installation de bout en bout, formation et maintenance


Share |