Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Accueil > Information > Actualités et événements > Actualités > Comment virtualiser un KVM numérique
Navigation
 

Comment virtualiser un KVM numérique ?

Comment virtualiser un KVM numérique ?

La virtualisation vous offre un accès, un contrôle et un suivi complets de milliers de périphériques répartis au sein de votre entreprise. Une économie non négligeable, un meilleur flux de travail et une plus grande productivité, un temps d’arrêt moindre, une plus grande facilité de gestion, une meilleure sécurité et une grande fiabilité figurent parmi les avantages de la virtualisation. De la diffusion à l’éducation en passant par le graphisme, la production et les salles de contrôle, nombreux sont les secteurs qui font appel à cette technologie pour améliorer leur fonctionnement. Toutefois, la plupart des systèmes KVM n’autorisent pas l’accès aux serveurs et aux éléments virtuels. Pour profiter des véritables atouts de la virtualisation, vous pouvez laisser de côté les appareils physiques et opter pour une solution hybride, faite de noeuds physiques et virtuels.

Qu’est-ce que la virtualisation ?

Il s’agit de mettre en place des ressources virtuelles, telles qu’un serveur, un ordinateur de bureau, un système d’exploitation, un fichier, un espace de stockage ou un réseau. La virtualisation réduit le nombre de serveurs physiques, en les rassemblant parfois sur une même machine composée de différents systèmes d’exploitation et applications. Grâce à la virtualisation, vous pouvez installer vos ordinateurs à l'écart des environnements de production, pour plus de souplesse et une plus grande durabilité. Par ailleurs, la virtualisation permet de réduire les frais en simplifiant les infrastructures et la gestion, mais également en augmentant le flux de travail et en amenant les utilisateurs à partager des machines et des licences à couts élevés.

Autre avantage de la virtualisation : la diminution du temps d’arrêt. Vous n’avez pas besoin d’interrompre vos activités lors d'une mise à niveau. Vous pouvez élargir ou réduire l’installation à tout moment selon vos besoins. Les machines virtuelles sont prêtes à l’emploi. Elles autorisent aussi une sauvegarde et une restauration rapides.

L’écart de la virtualisation

Pour profiter des avantages de la virtualisation, la plupart des entreprises ont opté pour la technologie KVM. Mais la plupart des solutions KVM n’offrent qu'un accès aux éléments et aux serveurs physiques. Vous pouvez donc exploiter la technologie KVM numérique pour accéder aux ressources physiques et virtuelles tout en profitant d’une gestion facile à l’aide d’un panneau de commande en temps réel.

Pour une virtualisation physique et numérique hybride, vous pouvez combiner les systèmes InvisaPC et Boxilla de BlackBox. Utilisez InvisaPC pour accéder à vos systèmes sur les serveurs virtuels. Le module KVM et AV/IT pour entreprise Boxilla permet de contrôler et gérer la sécurité et les performances du système.

Améliorez votre système KVM DKM

InvisaPC et Boxilla autorisent aussi l’extension de votre système DKM KVM au-delà des réseaux privés. La combinaison des trois systèmes permet d’atteindre instantanément n'importe quel serveur de votre réseau, et augmenter ainsi la productivité de votre entreprise. Il est très facile d’accéder aux serveurs sur une même interface. Il ne vous reste donc plus qu’à transférer vos opérations dans le cloud.

Vous renforcerez par ailleurs la sécurité. Boxilla et la technologie DKM sont préférables à Java dans la plupart des environnements sécurisés. Boxilla propose une identification, un contrôle d’accès et un suivi avancés pour des communications plus sûres. Le tableau de sécurité du système affiche les alertes et les avertissements en temps réel si quiconque intervient sur les profils de sécurité.

Comment basculer ?

Pour les plus grands systèmes, le passage intégral à une solution KVM numérique peut être onéreux, à moins que vous envisagiez un investissement à long terme. Pour limiter les coûts, vous pourriez exploiter et élargir vos installations existantes grâce à la technologie KVM IP. Pour les installations plus petites, vous pouvez facilement passer au KVM numérique. Téléchargez le guide Passer au KVM numérique pour découvrir comment exploiter et élargir votre système ou le mettre à niveau.

Vous voulez en savoir plus ?
Téléchargez notre guide :
Passer au KVM numérique

Téléchargez notre guide « Passer au KVM numérique » pour tout savoir sur :

  • les avantages des systèmes KVM numériques
  • L’exploitation et l’élargissement des plateformes KVM existantes
  • Combler l’écart entre les serveurs physiques et virtuels


Share |