Newsletter
The Black Box website uses cookies.
By continuing the use of the Black Box website, or by pressing the agree button on the right, you consent to the use of cookies on this website. En savoir plus.
Navigation
 
Comment fonctionnent l’identification HDCP et l'échange de clés ?

Qu’est-ce que la vidéo HDCP et comment cette norme assure-t-elle la transmission du contenu vidéo ?

Black Box explique

Que signifie HDCP ?

HDCP est l’abréviation de « High-Bandwidth Digital Content Protection » (ou « Protection des contenus numériques haute définition » en français). Il s’agit d’une forme de protection contre la copie numérique et des droits d’auteur mise au point par Intel Corporation. Elle a été conçue pour empêcher la copie du contenu audio et vidéo lors de sa transmission de la source à l’écran. Le système vise à empêcher l’affichage de contenu HDCP sur des appareils non autorisés ou des appareils modifiés en vue de copier le contenu HDCP. L'émetteur « vérifie » si le récepteur est autorisé à diffuser le contenu, qui est chiffré afin d'éviter toute copie lors de la connexion.

Comment fonctionnent l’identification HDCP et l'échange de clés ?

La norme HDCP requiert l’échange de clés entre la source et l’écran afin que seuls les appareils autorisés puissent communiquer avec les appareils compatibles. Chaque appareil compatible contient une combinaison unique de 40 clés à 56 bits ainsi qu'une clé publique KSV (pour Key Selection Vector).

Avant la diffusion d'un contenu numérique, l’émetteur et le récepteur échangent les clés KSV. Le récepteur n’accepte le contenu que s’il reçoit la KSV correcte de l’émetteur. Une fois la connexion établie, les KSV sont associées aux clés uniques des appareils afin de mettre en place une liaison chiffrée. Cette liaison est contrôlée en permanence afin de vérifier la transmission. Pour une sécurité supplémentaire, l'émetteur chiffre le contenu numérique avant de l’envoyer. Le récepteur le déchiffre ensuite.

Les sources HDMI ne prennent en charge qu’un nombre limité de clés. Certaines sources n’acceptent qu'une seule clé. En d’autres termes, le signal ne peut être distribué que vers un seul écran à la fois. Si un écran non HDCP, tel qu'un écran DVI, est relié à la source, la transmission sera immédiatement interrompue et tous les écrans seront vierges. Dans ce type de situation, il est préférable d'utiliser un commutateur disposant de ses propres clés HDCP pour chaque sortie. Ce faisant, les sorties du commutateur font office de sources vidéo et identifient chaque écran séparément. La source vidéo ne doit alors établir une liaison qu’avec l’entrée de la matrice de commutation. Si l’un des écrans n’est pas HDCP, l’affichage sur cet écran peut être désactivé sans que les autres composants soient affectés. Cela permet une commutation plus rapide et plus fiable, et une compatibilité avec toutes les sources HDMI.

Connexion d'une source HDCP à plusieurs écrans

Qu’est-ce que la norme HDCP 2.2 ? Pourquoi va-t-elle révolutionner le secteur ?

Les normes HDCP 1.x protégeaient le contenu transitant par les liaisons DVI, HDMI, DisplayPort, GVIF et UDI. Elles ne prenaient cependant pas en charge la transmission des données sur les réseaux. Les normes 2.x visent les transmissions sur n’importe quelle interface IP, avec une limite maximale de 32 appareils.

La nouvelle norme HDCP 2.2 Pro autorise la connexion d’un plus grand nombre d’appareils (peut-être illimité) sur les réseaux AV commerciaux. Pour assurer la sécurité du contenu, tous les appareils de la chaîne doivent être HDCP et prendre en charge la même norme, à savoir HDCP 2.2. Parmi les sources protégées figurent les boîtes numériques, les lecteurs DVD et Blu-ray, ainsi que les cartes graphiques. Les téléviseurs, les projecteurs numériques, les écrans d’ordinateur et les murs d’images constituent les récepteurs. Tous les appareils intermédiaires doivent aussi être compatibles avec la même norme : commutateurs, extendeurs, convertisseurs, répéteurs, splitters et amplificateurs.

Matériel sous licence HDCP

Tout le matériel HDCP fait l'objet d'une licence de Digital Content Protection. Celle-ci fait en sorte que les fabricants prennent les mesures adéquates pour protéger le contenu. A défaut, ils risquent de perdre leur licence. Seuls les appareils fiables sont visés. Si un appareil enfreint les clauses du contrat, le KSV correspondant est inclus dans une liste noire. Les émetteurs à venir ne pourront dès lors plus envoyer de données aux appareils y figurant.

Etant donné que la technologie HDCP exploite des clés de chiffrement intégrées à chaque appareil, aucun appareil qui en est dépourvu ne pourra être utilisé comme appareil HDCP. En cas d'incompatibilité, l’écran affichera un message d’erreur ou de la neige.

La diffusion Vidéo HDCP de Black Box répond à vos besoins

Black Box propose une gamme de systèmes de diffusion vidéo HDCP tels que les commutateurs, extendeurs, convertisseurs, répéteurs, splitters HDMI et amplificateurs. Vous pouvez ainsi étendre le contenu provenant d'une source sous licence et assurer la sécurité du contenu numérique contre les personnes et les appareils non autorisés. Contactez-nous dès aujourd’hui pour en savoir plus sur nos solutions.

Produits liés

 

Share |